Il aura fallu attendre le dernier jour de l’année 2015 pour que Twitter pour Mac se mette à jour pour arborer 2016 avec une nouvelle interface adaptée à OS X El Capitan.

Twitter-pour-Mac

Twitter se met à jour pour OS X El Capitan

Mise à jour 31-12-2015 00:00 La mouture de Twitter 4 comporte plusieurs bugs notamment le centre de notifications et le défilement saccadé. Il est recommandé d’attendre un correctif. Selon The Verge.

Maintenant que Jack Dorsey a repris les rennes du réseau social aux 300 millions de gazouillis, les changements apportés sur le site de partage d’informations en temps réel s’accélère.

Attendue depuis longtemps, Twitter pour Mac avait été devancée par l’excellent Tweetbot qui elle, a été plus régulièrement mise à jour.

La nouvelle annoncée par Twitter est donc de bonne augure. Mais que vaut cette nouvelle version de Twitter 4?

La nouvelle mise à jour fait davantage de place aux images, encore plus que ce que propose Tweetbot.

De plus, on peut récupérer les images partagées en les faisant apparaître dans une fenêtre distincte et en utilisant l’option de téléchargement qui apparaît en bas à gauche du contenu multimédia.

Twitter-Mac-Tweetbot-reseaux-sociaux

Twitter a un nouveau mode sombre

Alors qu’apporte de nouveau Twitter pour Mac? Tout d’abord un mode sombre qui va coller au mieux à l’interface d’OS X El Capitan.

Ce bleu profond ne s’active hélas pas automatiquement et le changement doit être fait via les préférences de l’application.

Twitter-pour-Mac-OS-X-El-Capitan
Pour rappel, on peut toujours utiliser l’excellente application Panda pour changer automatiquement son Mac en mode sombre, à moins qu’on ne préfère apprendre à le faire basculer du côté obscur de la Force!

Twitter sur Mac prend désormais en compte les GIF, tandis que l’on peut créer des listes à la volée ou bloquer les utilisateurs indésirables, tel que le rapporte Engadget.

On ne peut cependant pas encore l’utiliser avec Split View ou, chose bizarre, supprimer les tweets qu’on a envoyés…

Twitter-nouveautes-Mac

Parmi les autres nouveautés, on peut désormais afficher ou masquer l’icône de Twitter dans la barre des menus en passant par les préférences de l’application.

Twitter Logo Mac

On ne peut cependant pas comme sur la version Web utiliser les sondages, du moins pour l’instant.

Tout comme avec Tweetbot, on dispose désormais également du défilement continu des tweets qui fait ne sorte qu’on n’a pas à utiliser la souris pour remonter en haut de notre flux d’information.

Les notifications pour leur part peuvent être intégrées au centre des notifications, tandis qu’une nouvelle option développeur fait apparition.

Un mode développeur pour Twitter

L’objectif avoué de Twitter est de rentabiliser sa plateforme. C’est pourquoi on peut désormais activer le mode développeur.

Celui-ci nécessite qu’on introduise une clé consommateur et qu’on vérifie ses jetons.

Twitter-developer-menu

Ce menu a d’autant plus de sens que Twitter peaufine ses outils de marketing et de publicité afin de mieux rivaliser avec Facebook et Apple News et autres Pinterest en proposant des données de plus en plus pertinentes pour les éditeurs de contenus.


Lire Twitter Personas pour mieux cibler son audience





 

Astuce: souhaitez #BonneAnnée 2016 en grand!

Petite surprise de la version Web, on peut souhaiter Bonne Année 2016 avec un joli feu d’artifice qui s’insère automatiquement dans vos tweets en utilisant les mots clés suivants:

En Français tapez: #BonneAnnée

En Anglais tapez: #HappyNewYear

En Allemand tapez: #FrohesNeuesJahr

En Italien tapez: #FeliceAnnoNuovo

En Arabe tapez: سنةجديدةسعيدة#

En Portugais tapez: #FelizAnoNovo

Merci de partager cet article!

Mac Aficionados vous recommande aussi:

Toute notre actu sur Twitter

Twitter Moments veut proposer le meilleur de l’actu

Twitter comment sauver le réseau social planétaire

Twitter pour iOS une interface plus unifiée

AppStore Games de Apple fait le saut sur Twitter

Twitterrific un client iPhone qui a fière allure!

Les réseaux sociaux en 2015 tout ce qu’il faut savoir

Notify de Facebook s’attaque à la presse spécialisée