interview-design-pg-nerval-macaf-4

Nom de designer: Nerval

Bonjour Pierre Georges, qui es-tu?

Bonjour à tous ! Je viens d’avoir 21 ans et je vis en Suisse. Après avoir terminé l’école obligatoire, je me suis tourné vers une formation de « concepteur en multimédia », à l’EIKON.

J’ai ainsi suivi pendant 4 ans des cours de dessin, de couleur, d’histoire de l’art, de graphisme, de typographie, de web design et de web développement, de 3D, de son, de photographie, bref, la totale!

Je suis entré dans cette école avec l’envie de devenir photographe.

Puis j’ai découvert la 3D qui m’a passionné quelques mois. Finalement, en deuxième année ont débutés les cours de Web.

Je suis tout de suite tombé sous le charme; j’ai tout de suite su que je voulais en faire mon métier.

J’ai passé énormément de temps sur des sites d’inspiration, créant énormément de petites choses pour moi-même.

interview-design-pg-nerval-macaf-5

 

C’est comme apprendre à dessiner, il faut observer puis pratiquer pour s’améliorer. J’ai terminé cette première formation par deux stages en entreprise, confirmant mon choix de vouloir devenir interaction designer.

En Suisse, nous avons un système étudiant assez différent des autres pays et grâce à cela, j’ai pu entrer dans une Haute École, l’ECAL (University of Art and Design). Cette nouvelle formation est beaucoup plus artistique que la première.

Nous sommes non seulement considérés comme des designers, mais aussi comme des artistes.

« Il ne s’agit plus alors de créer au mieux pour l’utilisateur ou pour un client, mais de créer dans le but d’expérimenter. »

interview-design-pg-nerval-macaf-6

C’est très enrichissant et cela me donne une approche différente du design en général. Mais le design d’interface me manque, et je continue donc d’en faire beaucoup en dehors des cours.

Je fais quelques mandats ici et là, en freelance, me joignant parfois à des agences pour les aider sur un projet ou l’autre.

Qu’est-ce qui a orienté ton choix de carrière professionnelle?

Comme je l’expliquais dans mon introduction, je n’ai jamais décidé de faire ce métier, il m’est tombé dessus grâce à la première formation très généraliste que j’ai suivis. C’était comme une évidence.

C’est aujourd’hui devenu une vraie passion. Lorsqu’on se réveille le matin en étant heureux d’aller travailler, c’est juste exceptionnel.

Peu de gens ont cette chance.

interview-design-pg-nerval-macaf-12

 

Quels sont tes outils de travail?

Je travaille sur un MacBook Pro Retina 15 pouces branché sur un Apple Thunderbolt Display.

J’ai également un gros PC très puissant que j’utilise pour jouer et faire de lourds rendus 3D lorsque j’en ai besoin, ainsi qu’un iPad Mini qui me suit dans mes déplacements.

Et bien sûr, un carnet pour noter mes idées et pouvoir gribouiller en tout temps ! Je fais énormément de wireframes « papier-crayon ».

As-tu (eu) des mentors?

Je ne follow pas de designers en particulier. Je navigue énormément et regarde de nombreuses choses sur des sites d’inspiration.

Souvent il y a des travaux très beaux mais très mal pensés, et inversement. Si je devais citer quelques noms découverts récemment, je dirais Stefan Schuster, Bunch et Ines Gamler.

ines-gamler-mac-aficionados

Une personne dont j’admire énormément le travail est Étienne Mineur, un génie.

Je m’inspire aussi au quotidien des sites intéressants tels que:

Tu sembles aimer particulièrement le design de sites Web et l’animation…

Lorsque j’ai commencé, il y a quelques années, à l’époque du skeuomorphisme, je faisais déjà des designs très plats.

J’ai toujours été attiré par ce qui était simple, épuré, minimal. Que ça soit pour une interface, un meuble ou une architecture. Less is more !

interview-design-pg-nerval-macaf-6

 

Souvent les gens qui parlent de mon travail le qualifient de propre et épuré mais en même temps très fort et marquant.

C’est ce que j’essaie de faire: mettre le contenu en avant, de la manière la plus simple possible, en soignant toujours les détails.

La typographie et le choix des couleurs est très important.

Ce sont les détails qui vont faire la différence.

J’utilise aussi quelque chose qui manque bien trop sur le web, l’espace.

Je tiens sûrement ça de mes cours de graphisme; il faut savoir s’aider du vide pour mettre en valeur le contenu. Trop nombreux sont les sites aujourd’hui qui sont trop tassés et coincés.

Rien ne respire.

interview-design-pg-nerval-macaf-9

 

Tu es bourré de talent! On a adoré ton concept de projet Uchronic!

Durant ma première formation, j’ai fais beaucoup de choses pour moi-même, de redesign etc.

interview-design-pg-nerval-macaf-3

 

Maintenant que j’ai un portfolio plus fourni, je travaille avec de vrais clients.

Actuellement je fais le design d’un template premium pour Shopify qui sera ensuite développé par une agence de Paris, ainsi que le design d’un site de maroquinerie pour des produits de luxe fabriqués en Suisse.

interview-design-pg-nerval-macaf-81

 

J’ai aussi pour projet de refaire mon portfolio.

J’ai «designé» de nombreuses versions mais je n’arrive pas encore à me fixer.

Donc je garde l’actuel, très simple (et trop rapidement codé !).

Peut-être vais-je adapter aux exigences actuelles une ancienne version pour laquelle j’avais reçu un Awwward.

interview-design-pg-nerval-macaf-1

 

On dit souvent que la maturité du travail vient avec l’âge. Tu fais mentir le dicton!

Souvent les gens sont étonnés c’est vrai. Je me rappelle qu’une très bonne agence m’avait contacté pour m’engager comme directeur artistique.

Ne pouvant pas accepter leur proposition, je leur avais répondu un message sympathique leur indiquant que je n’étais encore qu’un étudiant et que je venais d’avoir 20 ans (!).

interview-design-pg-nerval-macaf-11

Ils n’en revenaient pas. J’aurais été chef d’une équipe d’une vingtaine de personnes dont la plupart auraient été bien plus âgés que moi.

Jamais je n’aurais pu gérer ça ! Peut-être dans quelques années.

Y’a-t-il des projets/des boîtes pour lesquels tu rêverais de travailler?

J’ai déjà été contacté par Apple et Google Zurich, ainsi que par Behance par exemple. Je suis très flatté, mais ces propositions ne m’intéressent pas vraiment.

Travailler pour une marque unique avec une identité définie ne doit pas être très enrichissant.

interview-design-pg-nerval-macaf-7

Je préfère travailler tous les mois sur de nouveaux projets, avec de nouveaux publics, de nouvelles exigences, de nouvelles identités ! C’est bien plus dynamique et intéressant selon moi.

As-tu des apps favorites?

  • Toute la suite Adobe CC pour le design

Sur iPad/iPhone j’ai beaucoup aimé:

  • l’excellent Monument Valley, (Ndlr: un superbe jeu de labyrinthe dans un monde féérique)
  • Ready Steady Bang (un jeu de cowboys déjanté où on s’amuse à tuer un cowboy de mille et une manières!) ou encore
  • Machinarium (un jeu d’aventures aux animations cinématographiques).

 

Cliquez sur les images suivantes pour faire défiler la galerie de Monument Valley.

Je joue également beaucoup. Je tire souvent mon inspiration pour certains projets (motion en particulier) d’univers de jeux.

Il y a de plus en plus de place faite au créations indépendantes et on tombe souvent sur des jeux très frais, originaux et intéressants.

interview-design-pg-nerval-macaf-10

 

Merci de t’être prêté à l’interview design de Mac Aficionados! Où peut-on suivre tes travaux?

Sur tous les réseaux sociaux, notamment Twitter et Behance  et vous trouverez la liste exhaustive des liens sur mon portfolio : www.nerval.ch