Si Apple continue d’être l’entreprise la plus admirée mondialement et qu’elle figure en tête des moteurs de recherche tels Yahoo, l’année 2013 sera pourtant décisive. Face à une concurrence de plus en plus vive, que ce soit avec la plateforme iTunes, talonnée de plus en plus par les solutions mobiles d’Amazon, Google, Rdio (notre article Rdio, la radio sociale que n’est pas iTunes) et Spotify, le (re-) révolutionnaire iPhone 5, sans cesse comparé au Samsung Galaxy S3 ou

l’iPad mini, leader des tablettes face à la séduisante Google Nexus 7 , mais aussi le nouveau système iOS 6, ironiquement jugé «plus fermé» que celui d’Android, force est de constater que «l’expérience utilisateur» sera la grande tendance de démarcation que choisira Apple en 2013. Prédilection de Mac Aficionados!

C’est pourquoi en étant à l’avant-garde des tendances, nous vous proposons des portraits inédits d’entrepreneurs, de graphistes indépendants et de professionnels qui se distinguent par leurs talents et l’utilisation d’un environnement Mac. Pour commencer l’année en beauté, qui de mieux que celui qui nous avait présenté l’iPhone 5 avant sa sortie officielle, Yoann MADEC, alias « DÜNE » ( http://www.dune-dzn.com/) que Mac Aficionados remercie chaleureusement pour ce MAC-A-VUE!

Qui es-tu?

Dune

Bonjour. moi c’est Yoann (MADEC), je suis graphiste/illustrateur indépendant depuis maintenant 5 ans, mais je pense qu’on me connait beaucoup plus sous le pseudo Düne. Je travaille avec ma petite femme Sosoa (http://www.ledesigndesolene.com) qui, elle, est à son compte depuis 8 ans, et nous sommes les co-fondateurs de la marque « Ça c’est Gang ! » (http://www.cacestgang.com) ainsi que du collectif « Gang Corporate » (http://www.gang-corporate.com/la-team/) avec 7 autres potes. La Famille.

Cool and the Gang

Avec le recul, je dirais que mon parcours s’est montré assez évident et que, déjà à l’époque, il n’y avait pas trop de hasard : quand tu passes ton temps à gribouiller tes cahiers et que vient le moment de passer devant les lunettes à double foyer de la conseillère d’orientation, tu te rends vite compte que ta passion a toujours été là.
Bref, après avoir fait plaisir à ma mère avec mon Bac S (scientifique) en poche, j’ai bifurqué à Nantes pour 4 années à l’école Pivaut, Ecole Supérieure des Arts Appliqués, où j’ai décroché mon diplôme de Graphiste. S’en suit presque 3 ans en studio de communication, ainsi que 2 ou 3 passages dans d’autres agences un peu plus imposantes comme Euro RSCG, pour enfin m’installer à mon compte en Janvier 2008.

Dune inspiration

Quelles sont tes plateformes de travail?

Côté matériel, j’essaie toujours d’être sur les dernières moutures d’iMac. A l’époque où j’étais en agence, je m’étais déjà acheté personnellement un iMac G5 pour bosser mes illustrations peinard en rentrant du boulot. L’intérêt pour moi était d’avoir une machine assez complète sans avoir à acheter un écran d’un côté, et une tour de l’autre.
Le temps passant, les iMacs se sont de plus en plus perfectionnés et de mon côté j’ai gardé cette habitude de revendre mon dernier iMac dès qu’une nouvelle version pointe le bout de son clavier.
Aujourd’hui je suis sur un iMac 27″ 3,4 GHz Intel Core i7 avec 16 Go de RAM que je vais d’ailleurs bientôt revendre pour me prendre la dernière génération. A côté de ça, je possède une Cintiq 21″ première génération, ainsi qu’une tablette Intuos 4 dont je ne pourrais plus me passer pour travailler. Ce qui est le cas de tout bon graphiste à mon avis.

4-CINTIQ Dune

Côté plateforme mobile, je possède un iPhone 5 ainsi qu’un iPad, ce qui provoque chez quelques-uns de mes amis (qui se reconnaitront) un certain agacement et qui ne manquent pas de me rappeler que j’ai vendu mon âme au diable. La pomme, le serpent… tout ça, tout ça

Dune deux poings zero

Bref, plus sérieusement, j’ai fais ce choix pour une raison simple : l’harmonie entre tous ces appareils.
Clairement, l’outil le plus important pour moi reste mon iMac, et je pense que, pour des questions de productivité et d’utilisation quotidienne, il aurait été peu judicieux de choisir une autre plateforme mobile.

iMac 2013 Mac Aficionados

Quelles sont tes sources d’inspiration?

Je dirais qu’elles sont très larges et même qu’elles ne proviennent pas nécessairement de l’univers graphique même si, évidemment, beaucoup d’artistes peuvent m’inspirer. Ça peut aller d’Alex Trochut avec son travail « typo-graphique » magistral, à Benjamin, cet illustrateur chinois à l’univers pictural fluo, en passant par le trait ciselé et affuté de Dave Kinsey… impossible de tout citer.

alex-trochut-work-mac-aficionados

Néanmoins, comme je le disais, beaucoup d’autres choses peuvent m’inspirer, en commençant par la musique. Pas une journée ne se passe sans que mes oreilles ne soient rassasiées. Pour ma part, c’est vraiment une de mes premières sources d’inspiration. Celle qui accompagne et soutient tes états d’âme au quotidien, et qui peut te pousser à donner le meilleur de toi même. Ce moment où tes oreilles et tes mains ne sont plus concentrées sur ce qu’elles font, et pourtant, collaborent vers un même objectif.

Dune acoustique
Les séries, le cinéma, les jeux vidéo m’inspirent.
Mes amis m’inspirent.
La connerie m’inspire.

dune-sur-instagram

Quels logiciels utilises-tu au travail et pour quelles raisons?

Etant donné mon activité, il n’y a pas vraiment de surprise : j’utilise principalement Photoshop et Illustrator au quotidien pour le travail, et parfois InDesign.
J’aime aussi beaucoup manipuler Painter pour une approche plus traditionnelle, même si cela reste de la « peinture numérique ». Ayant reçu une formation très « papier-pinceau-crayon » (que je pratique encore aujourd’hui), je trouve que Painter offre un très bon compromis entre la machine et la sensibilité que l’on peut avoir avec des outils traditionnels.

Dune SteeveDraw

Par contre, je ne préfère aucun de ces logiciels au détriment d’un autre. Ils sont complémentaires, et chacun de ses outils répondent à un besoin différent.

Quels conseils donnerais-tu à quelqu’un qui veut se lancer en «freelance»?

Il n’est jamais évident d’être légitime à prodiguer de bons conseils, tous les parcours sont différents, et je n’en serais peut-être pas là moi-même si j’avais écouté ceux de certaines personnes.
Si je devais retenir qu’une seule chose du mien, je dirais que lorsqu’on commence cette activité il ne faut pas compter le temps à passer, et savoir compter sur les contacts que l’on se crée.

Dune musique

Mais tout ceci se passe très naturellement si la passion est là.
Du reste, la vraie différence entre un bon et un mauvais designer est « le doute ». C’est lui qui te permettra de te remettre en question, de te dépasser et de progresser.

Où peut-on s’informer sur tes dernières réalisations?

Dune contact

Merci pour cette interview et de votre intérêt pour mon travail.
Vous pouvez me suivre sur mon site : http://www.dune-dzn.com
sur celui de notre collectif Gang Corporate : http://www.gang-corporate.com

& par ici :
http://dribbble.com/Dune-Dzn
http://www.behance.net/dune/frame
http://instagram.com/dunedzn
http://twitter.com/DuneDzn
http://facebook.com/dune.dzn

Gang Corp